fbpx

Annonce Spéciale relative à la pandémie du virus COVID-19

NBA

NBA : Les joueurs les mieux payés de la saison malgré leurs faibles rendements

Il y aura toujours des joueurs en méforme, bléssés , ou avec des problèmes extra-sportif, mais les joueurs qui combinent ces caractéristiques douteuses avec des contrats hors normes pèsent sur les résultats de leurs équipes.

Examinons les pires contrevenants de cette saison : les joueurs dont les contrats dépassent de loin leurs contributions sur le terrain.

Ces joueurs ont été choisis en fonction de leur performance sur le terrain, de leurs antécédents, blessures et de leurs problèmes extra-sportif, toutes ces caractéristiques ont été filtrées par leur contrat.

Ceci n’est pas une science exacte, mais c’est assez réaliste.


Mentions Honorable

Allen Crabbe, Atlanta Hawks

Contrat : 4 ans, 74,8 millions de dollars, expire en 2020

Crabbe est un joueur qui possède un très bon shoot. il a pu le démontrer durant ses trois premières saisons de contrats avec 39,6 % de réussite aux lancers. Cette saison, cependant, il semble avoir perdu de sa superbe, avec une moyenne de seulement 5,8 points par match.

L’ancien Cal Golden Bear bénéficie même d’un temps de jeu assez important. Car les Hawks, en difficulté, ont besoin d’un soutien offensif autour du joueur franchisé Trae Young, mais il n’a pas réussi à percer en 19,5 minutes par match.

il ne serait pas choquant que Crabbe se retrouve à l’étranger. Il pourrait avoir besoin d’un changement radical comme celui-là pour relancer sa carrière et reprendre confiance en lui.

Tyler Johnson, Phoenix Suns

Contrat : 4 ans, 50 millions de dollars, expire en 2020

Tyler Johnson, un free agent non drafté, fait irruption en 2016-2017 en signant un important contrat. Depuis , chaque saison fut synonyme de déclin.

Ça a été une période difficile pour Johnson. Il a le deuxième plus mauvais pourcentage de paniers marqués d’une équipe toujours à la recherche de profondeur. Il est en compétition avec des joueurs comme Jevon Carter, Ty Jerome et Elie Okobo.

A l’expiration de son contrat, il ne devrait pas s’attendre à recevoir une nouvelle fois une somme aussi importante.

 Brandon Knight,  Cleveland Cavaliers

Contrat : 5 ans, 70 millions de dollars, expire en 2020

D’une façon ou d’une autre, seuls 19 meneurs de la NBA gagnent plus d’argent par an que Brandon Knight. Oui, l’ancien Kentucky Wildcat est mieux payé par an que Patrick Beverley, Marcus Smart, Spencer Dinwiddie et George Hill. Qui sont tous sur des contrats de non-rookie et tous bien meilleurs que Knight.

Knight était un solide démarreur pour les équipes de taille moyenne. Mais il s’est blessé et a manqué la saison 2017-18 ainsi que les deux premiers mois de la saison 2018-19.

Knight n’a que 11,4 minutes de moyenne par match. Et à moins qu’il ne soit échangé pour un autre joueur , il est probable qu’il finisse son contrat dans l’obscurité. Avoir un autre gros contrant en NBA serait pour lui aubaine.

Blake Griffin, Detroit Pistons

Contrat : 5 ans, 171,2 millions de dollars, expire en 2022

Après une formidable saison 2018-19 pour les Pistons de Detroit, Blake Griffin semblait avoir finalement vaincu ses blessures et était entré dans la deuxième étape de sa carrière. En rétrospective, c’était peut-être sa dernière grande année.

Griffin a manqué les 10 premiers matchs de cette saison en raison de douleurs aux ischio-jambiers et aux genoux, mais depuis son retour, il a montré un déclin assez visible.

Et non seulement Griffin n’est plus aussi adroit qu’avant. mais il n’utilise même pas les spécificités qui ont fait de lui une menace en attaque. Il n’a jamais autant évité les contacts et ne réussit que 5,4 lancers francs par match. le deuxième plus mauvais chiffre de sa carrière.

Le joueur de 30 ans n’obtient que 9,4 points par match et 23,3 % de ses lancers francs au cours de ses sept derniers matchs, une baisse de régime sans précédent dans sa carrière.

Kevin Love, Cleveland Cavaliers

Contrat : 4 ans, 120,4 millions de dollars, expire en 2023

Le contrat de Kevin Love était un trop élevé et mal perçu à l’époque, mais c’était compréhensible. Les Cavaliers avaient perdu leurs deux meilleurs joueurs.

Kyrie Irving déménageant à Boston et LeBron James partant pour Los Angeles. Et doubler la mise sur Love, le meilleur joueur restant de leur équipe championne de 2015-16, semblait être une bonne idée.

Cependant, depuis le départ de James, Cleveland est revenu dans l’ombre, et le contrat de Love n’est plus un rappel des jours heureux.

Le statut des Cavaliers en tant qu’ équipe de loterie pérenne n’est pas la seule raison pour laquelle payer Love plus de 30 millions de dollars par an est mauvais. Love est tout simplement en déclin.

Son salaire et ses compétences ne correspondent plus. Tout le monde sait que Love veut partir, n’importe quelle équipe pourrait avoir besoin de lui. Mais attention cette équipe devra s’occuper de son contrat qui court jusqu’en 2023.

Les informations sur les contrat sont une gracieuseté de Spotrac. Les statistiques sont exactes et fournis par ESPN, NBA.com ou Basketball Reference, sauf indication contraire.

Source : Bleacherreport

Related posts
NBANewsSport

NBA :La réalité de la douleur noire brise le statu quo

NBANews

Scottie Pippen "très en colère" après Michael Jordan à propos de sa représentation dans the "Last Dance"

NBA

Daryl Morey, directeur général des Rockets : "J'ai laissé tomber James Harden en ne l'aidant pas à gagner le titre"

NBA

NBA :les équipes pourraient bientôt être autorisées à rappeler les joueurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *